21/02/2018

Sarah Emonet Candidate Grand - Conseil Genevois 2018

élections,grand,conseil,genève,2018,tdg,blog,candidate,inscription,crèche,ecole,université,apprentissage

La condition des familles genevoises est fortement mise à mal et sera ma priorité.

1 - la conjoncture économique étant critique, le budget des familles a fortement diminué.

Cela est un fait connu par nos autorités depuis de nombreuses années.

Des mesures de soutien ont été mises en place, mais elles sont bien insuffisante pour correspondre à la réalité que vivent les familles au quotidien.

2- les places de crèches étant devenues rares, il est devenu complexe pour les deux parents d'exercer une activité lucrative à 100%, ce qui dans de nombreux cas, porte préjudice au budget familiale.

Il est impératif que les conditions d'attributions des places en crèches soient révisées.

La priorité aux résidants genevois est nécessaire pour permettre aux parents de travailler, de se former et aux enfants de se sociabiliser.

Les parents en recherchent d'emploi, doivent pouvoir avoir des plages horaires en crèche ou en garderie.

Les conditions d’attributions actuelles de place en crèche sont les suivantes :

Critères d’attribution des places
Par ordre de priorité, les structures d'accueil subventionnées acceptent les enfants dont les parents:

• sont domiciliés dans le quartier où se trouve l’institution;

• sont domiciliés en ville de Genève;

• travaillent en ville de Genève, sans y être domicilié.

Les familles vivants en France et travaillant dans notre canton doivent se tourner vers les crèches de leurs lieux de résidence, car elles ont fait le choix de quitter notre canton.

3- Les familles monoparentales ne bénéficient que de très peu d'aide de l'état.

Les parents peinent à avoir accès à des logements à loyers abordables pour élever leur/leurs enfants dans les meilleures conditions.

La priorité des logements subventionnés aux résidants genevois dans le but que les familles de notre canton ne se retrouvent plus au bas des listes d'attentes pour l'obtention d'un HBM, HLM ,HM, est une priorité pour une politique familiale équitable.

4- il est impératif qu'il soit notifié dans la loi, qu'un enfant a besoin de ces deux parents pour grandir et s'épanouir dans le cadre de son éducation.

Lors de la décision de l'autorité parentale ainsi que du droit de garde, cette loi devrait, selon les situations permettre une meilleure reconnaissance du droit de l'enfant à avoir accès à ces deux parents de façon fluide et régulière.

5- La formation des mères/pères célibataires non diplômés est une priorité, car par manque de places en crèche, bien souvent ils leurs est impossible de concilier études et éducation de leur enfant.

La création de centre de formation diplômant bénéficiant d'une crèche intégrée qui permettrait aux mères/pères de se former devrait, être un projet réalisable pour nos résidants.

6- Les mesures exponentielles appliquées par les Services de la protection des mineurs sont dans bien des cas pertinentes et nécessaire à la protection de l'enfant en danger .

De nombreux cas d'interventions abusifs du SPMI, d'enfants placés en foyer, de dévalorisation du/des parents ont été dénoncés.

Il est donc impératif que des modifications de la loi sur la protection des mineurs soient appliquées dans le but de favoriser non pas les séparations des familles, mais en préserver l'union .

L'usage abusif des placements en foyer doit laisser place aux interventions éducatives en milieu ouverts développés par la FOJ tels que les AEMF,AEMO,PCE .

7- La formation professionnelle de nos enfants est une priorité, car un diplôme leurs permettra d'entrer dans le milieu du travail dans de bonnes conditions.

Dans le cadre de places dans nos écoles de formation, de postes d'apprentissages, de notre université, la priorité doit être acquises aux jeunes de notre canton pour leurs assurer un avenir !

-8 Stopper d’urgence les Hospitalisations sociales.
L’hôpital n’est pas un lieu de vie adéquat pour des enfants non malades pour palier à la pénurie de places dans des structures adaptées.

Notre conseiller d'état en poste, nos députés, nos conseillers municipaux, travaillent activement pour que la condition des familles genevoises ainsi que des résidants s'améliorent.

Par leurs actions concrètes :

-Motions

-Interpellations

-Initiatives populaires

-Votations

Grâce à votre confiance, ainsi qu’à la détermination de nos élus à défendre les intérêts des résidants, nous arriverons à faire de notre canton un modèle de confiance entre les citoyens et leurs politiciens .

Priorité aux logements subventionnés, aux places en crèche, aux écoles de formation, aux places d’apprentissage, à notre université pour les résidants Genevois !

Pour une politique familiale efficace et réaliste tout en créant un cadre épanouissant pour nos enfants,

Votez MCG liste 11 !

Sarah Emonet - Présidente Comité Alerte Genève

Vous pouvez me suivre sur mon compte Facebook : 

https://m.facebook.com/sarah.emonetbrulhard

https://www.facebook.com/sarah.emonetbrulhard/posts/1986572374703736

  • élections,grand,conseil,genève,2018,tdg,blog,candidate,inscription,crèche,ecole,université,apprentissage